Prothèse de hanche à Paris 17e

Dr Knafo chirurgien orthopédiste

Prothèse de hanche à Paris 17e et 16e

Chirurgie de la hanche

L’arthrose de la hanche, également connue sous le nom de coxarthrose, est une pathologie orthopédique répandue caractérisée par la dégénérescence progressive du cartilage articulaire situé à la fois au niveau de la tête fémorale (l’extrémité supérieure de l’os de la cuisse) et du cotyle (la partie du bassin qui forme l’articulation de la hanche). Cette détérioration graduelle du cartilage constitue le processus central de la maladie et entraîne des douleurs articulaires ainsi qu’une réduction de la mobilité de l’articulation de la hanche. Ces symptômes peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de vie.

Chirurgien orthopédiste à Paris

Prothèse de hanche

Dans les stades initiaux de la coxarthrose, il est courant de recourir à des traitements médicaux non chirurgicaux dans le but de soulager les symptômes. Ces approches conservatrices incluent généralement l’administration de médicaments anti-inflammatoires pour atténuer la douleur et réduire l’inflammation, des séances de rééducation visant à renforcer les muscles entourant l’articulation de la hanche et à améliorer la mobilité, ainsi que l’utilisation de dispositifs de soutien à la marche, tels que des cannes ou des béquilles. Ces mesures peuvent s’avérer efficaces pour certains patients, permettant de gérer la maladie de manière non invasive. Cependant, il arrive parfois que ces approches ne parviennent plus à fournir un soulagement adéquat de la douleur et à rétablir la fonction articulaire normale.

 

Dans ces cas plus avancés, il est envisagé de recourir à une intervention chirurgicale, notamment la pose d’une prothèse totale de la hanche (PTH). La PTH est une procédure orthopédique majeure au cours de laquelle l’articulation de la hanche dégradée est remplacée par une prothèse articulaire composée d’alliages métalliques et de céramique. L’objectif principal de cette intervention est de soulager la douleur, d’améliorer la fonctionnalité de la hanche et d’optimiser la qualité de vie des patients.

Prothèse Totale de hanche (PTH)

Docteur Knafo Yohann dans le 17e et 16e à PAris

Des avancées significatives ont été réalisées dans les techniques chirurgicales récentes, notamment le développement de voies d’accès mini-invasives antérieures pour la PTH. À la différence des méthodes chirurgicales traditionnelles, ces approches mini-invasives réduisent considérablement les lésions musculaires et les traumatismes tissulaires, ce qui se traduit par une récupération post-opératoire plus rapide et une diminution des complications. Les patients qui bénéficient de ces techniques rapportent souvent une réduction notable de la douleur après la chirurgie, une durée d’hospitalisation plus courte et un début plus précoce de la rééducation.

Prothèse totale de hanche en chirurgie orthopédique

Chiurgien orthopédiste dans le 17e et 16e à PAris

Avant de procéder à l’opération, une planification minutieuse est effectuée grâce à des outils d’imagerie, tels qu’un scanner. Cette planification en trois dimensions permet aux chirurgiens d’obtenir une vue détaillée de l’anatomie spécifique du patient et de déterminer avec précision le positionnement optimal des implants prothétiques. La taille et la forme des implants sont soigneusement choisies en fonction de l’anatomie unique de chaque patient, garantissant ainsi un ajustement anatomique précis et une stabilité maximale de la prothèse.

 

Il est essentiel de souligner que chaque cas de coxarthrose est unique, et la décision de recourir à une PTH et le choix de la technique chirurgicale appropriée doivent être pris après une évaluation approfondie. Le chirurgien prendra en compte divers facteurs, tels que la gravité de la coxarthrose, l’état de santé global du patient et d’autres aspects individuels avant de recommander ou non une intervention chirurgicale.

 

Pour conclure, l’arthrose de la hanche, ou coxarthrose, est une affection qui peut entraîner une détérioration importante de l’articulation et des douleurs substantielles. Lorsque les traitements conservateurs ne parviennent plus à soulager les symptômes et à restaurer la fonction articulaire normale, la pose d’une prothèse totale de la hanche peut être envisagée pour améliorer la fonctionnalité et réduire la douleur. Les techniques chirurgicales avancées, notamment les voies d’accès mini-invasives, contribuent à minimiser les complications et à favoriser une récupération plus rapide. Une planification précise grâce à l’imagerie permet d’adapter l’intervention aux besoins spécifiques de chaque patient.